25 juin 2013

Alabama song de Gilles Leroy

"On dit que ma folie nous a séparés. Je sais que c'est juste l'inverse : notre folie nous unissait. C'est la lucidité qui sépare." 

Quand Zelda, " Belle du Sud ", rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s'est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison.

Le couple devient la coqueluche du Tout - New York.

Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants : propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes...

Gilles Leroy s'est glissé dans la peau de Zelda, au plus près de ses joies et de ses peines. Pour peindre avec une sensibilité rare le destin de celle qui, cannibalisée par son mari écrivain, dut lutter corps et âme pour exister...





                Un roman qui m’a attiré par sa couverture et par son résumé ! Je n’aurais pas dû. Le bouquiniste m’avait pourtant dit que c’était génial...
                Tout d’abord, les personnages prédominants de cette histoire sont Zelda et Francis Scott Fitzgerald. Leur histoire d’amour, leurs déboires, leurs tourments, bref, leur vie. Tout cela n’est que fiction, l’auteur ne s’est inspiré que de quelques lettres. Je ne pense pas devoir en dire plus au sujet de l’histoire.
                Pour ce qui est de la critique par contre, peu de points positifs mais beaucoup de points négatifs. Le point positif trouvé dans ce roman est l’écriture de l’auteur. Tout le reste, je n’ai pas su l’apprécier. L’écrivain nous déboussole, nous fait entrer dans l’histoire grâce à Zelda, qui nous donne son point de vue. Mais c’est carrément déstabilisant, elle passe du coq à l’âne, elle semble folle, elle l’aime puis elle ne l’aime plus, elle n’est pas attachante et en plus, elle fait les mauvais choix. Alors, j’ai commencé ce livre sans vraiment d’appréhension. Après les premières pages, ça a été : « Bon, ça va aller, c’est le début, je vais tout comprendre après. » Et à la presque fin ça a été : « Ouais, mais non ! ». On ne peut pas dire que j’ai perdu mon temps avec ce livre car ça n’a pas été un calvaire pour le finir, malgré le déboussolement, on se prend dans l’histoire et on se demande où cela va nous mener, mais non !
                Bref, un livre qui m’a laissé de marbre, qui n’a pas su m’emporter, qui m’a déstabilisé. Une histoire qui n’a pas de véritables début et fin. Une déception pour un roman dont j’attendais un coup de cœur. Ou alors, je n'ai pas su apprécier la chose car je ne connaissais pas la VRAIE histoire d'amour qui a pu les unir.

11/20

1 commentaire:

  1. Oh, dommage pour cette déception ! Il avait l'air tellement bien!

    RépondreSupprimer

Un petit mot pour me dire ce que vous en pensez ?